La “méthode SAITO”

Par Matthieu Jeandel, 5ème dan ITAF

Le texte qui suit a pour objectif de donner une explication de l’utilité et de l’ingéniosité du travail kotai mis en place par Morihiro Saito Sensei. Pour situer un peu les choses et selon les propos de Morihiro Saito, “le travail kotai est à réaliser jusqu’au 3ème dan”, ce qui devrait nous mettre la puce à l’oreille quand à son importance...

Le premier niveau d’étude kotai est bien souvent vu comme un niveau où la pratique est carrée, statique, solide, puissante, un niveau où l’on ne fait pas d’aïkido *. Et en restant à cette vision partielle des choses, il est impossible de découvrir en quoi ce niveau est une clé fondamentale à la pratique de l’aïkido dynamique et vivant de Morihei Ueshiba, “le haut a pour fondement le bas” disait Lao Tseu.

Finalement, plus que tout les adjectifs cités plus haut ce qui caractérise le niveau kotai est l’absence de contrainte temporelle . Supprimer la contrainte temporelle c’est donner à tori la possibilité de “prendre son temps”.

Lire la suite de l'article

%d bloggers like this: